Chigot à Conques : les vitraux des tribunes

  • Nombre de baies : 24 baies.
  • Numérotation d’après Maurice Berry : 42, 42, 44, 45, 46, 47, 48, 51, 53, 54, 55, 56, 57, 60, 61, 62, 63, 64, 67, 69, 70, 71, 72, 73, 74.

Historique de la campagne

Au commencement, Maurice Berry prévoit « de mettre dans toutes les baies des losanges en verre antique avec filet d’encadrement» [289]. L’architecte choisit la pose de verres losangés antiques battus pour ne pas altérer la « couleur intérieure de l’édifice qui présente un dégradé dans la couleur de la pierre, allant du violet rouge des grès de soubassement au jaune claire des calcaires des parties supérieures ».

Nous rappelons que dans son courrier du 7 mars 1941, Maurice Berry informe Francis Chigot que le Comité consultatif d’Architecture est favorable à « l’exécution de verrières à dessins géométriques » et souhaite que Francis Chigot fournisse une série de maquettes pour approbation [290].

Aucune maquette ne semble avoir été proposée au Comité consultatif des Monuments historiques. La vitrerie est très simple, et il est vraisemblable qu’elle ait été pensée entre Maurice Berry et Francis Chigot. On en conserve qu’une esquisse sur papier calque.

Le calendrier est identique à la campagne des vitraux des collatéraux de la nef puisque l’ordre de service comprend cette tranche de l’édifice [291].  [292]. Ainsi le 29 mars 1944, Francis Chigot informe Maurice Berry qu’il a mit tout son personnel sur l’exécution des vitreries des tribunes et que le travail sera terminé sous la quinzaine [293]. Le 24 septembre 1944, les vitraux, expédiés en caisse par voie de chemin de fer. Le 20 novembre 1944, Francis Chigot confirme à Maurice Berry que cette campagne est terminée [294].

Les vitraux des tribunes sont déposés en 1993 et sont aujourd’hui [ndlr : à date de l’écriture de ce mémoire, soit 2009] stockés dans un local appartenant à la municipalité de Conques.

Description.

Composition.

Les baies sont toutes partagées par une armature verticale et verticale. Leur grande surface appelle à une armature orthogonale. On compte ainsi des baies à six panneaux et des baies à huit panneaux. Et chaque panneau est soutenu par trois vergettes horizontales.

La vitrerie retenue est somme toute très simple. Géométrique, elle comporte des triangles organisés autour d’une pièce hexagonale. La pointe des triangles est recoupée peu après le tiers de la hauteur verticale. La base de la pièce hexagonale est tangente à la base de la baie. Les pointes des triangles sont tangentes à la bordure latérale. Un simple filet de vue court le long de la baie.

L’échelle d’un ensemble, hexagone et losanges, occupe un tiers de la largeur. Le motif général est ainsi à la fois suffisamment dense pour rythmer la baie et suffisamment léger pour laisser pénétrer une grande quantité de lumière.

Style.

Le motif choisi est parfaitement adapté à sa fonction. Il rappelle à la fois un motif de vitrerie losangée et complète son organisation par de multiples lectures. Triangles, hexagones, chevrons, les formes qui en émergent s’interpénètrent et se complètent. Les triangles s’assemblent tous les deux tiers.

La couleur est celle des verres antiques classiques : bruns et verts pâles [295]. Leur vocation n’est pas d’être vus des pèlerins mais d’apporter de la lumière à l’édifice par le truchement des baies ouvertes sur le vaisseau central.

Il est également tout à fait probable que ce motif ait été produit soit en d’autres occasions soit par d’autres maîtres verriers. Il est en effet extrait de l’ouvrage Vitrerie d’appartement d’Henri Carot [296] dont l’atelier Chigot conserve un exemplaire [297]. Cet opuscule composé et dessiné par l’ancien Président de la Société des Peintres Verriers de Paris, regroupe un ensemble de 132 planches représentant des vitreries d’agrément. L’essentiel de ces exemples est à usage civil mais quelques dessins sont communs avec les vitreries employées par les services des Monuments historiques [298].

Annexe 37 Carot (Henri) Modèle de vitrerie pour les tribunes. Carot (Henri), Vitrerie d’appartement, Paris : Ch. Claesen, 1886. Pl. 103.

La planche 103 [299], intitulée « Japonais Moderne », représente une organisation de triangles autour d’un hexagone. La découpe de la baie à la base et sur les côtés est identique au croquis réalisé par Francis Chigot. En outre, sur l’exemplaire de Francis Chigot, on perçoit très nettement les annotations crayonnées qui préfigurent les découpes supplémentaires que le verrier apporte à l’ensemble.

L’ouvrage rassemble une première partie des modèles sous une classification temporelle. La seconde partie, à volonté plus contemporaine, rassemble les dessins sous des thématiques géographiques. Il n’en resta pas moins que la modernité de ces modèles est relative puisqu’ils ont été couchés dans le dernier quart du XIXème siècle. Il est probable que le modèle qui nous occupe soit antérieur.

Notes

  • [289] Berry (Maurice), Rapport du 28 novembre 1940. Médiathèque du Patrimoine, 0081/012/0005.
  • [290] Minute de lettre du 20 février 1941, Médiathèque du Patrimoine, 0081/012/0005.
  • [291] Berry (Maurice), Ordre de service du 4 février 1944. Archives privées, Atelier du Vitrail.
  • [292] Le montant du marché est alors défini à 189 953, 63 F. Soumission pour l’exécution des travaux du 5 novembre 1943. Archives privées, Atelier du Vitrail.
  • [293] Chigot (Francis), Courrier du 29 mars 1944. Archives privées, Atelier du Vitrail.
  • [294] Chigot (Francis), Courrier du 20 novembre 1944 à Maurice Berry. Archives privées, Atelier du Vitrail.
  • [295] Cf. Annexes 35 et 36.
  • [296] Carot (Henri), Vitrerie d’appartement, Paris : Ch. Claesen, 1886. (n.p.).
  • [297] Archives privées, Atelier du Vitrail.
  • [298] Nous renvoyons notre lecteur à l’opuscule édité par la Direction de l’Architecture et le Centre de Recherche sur les Monuments Historiques : Vitraux, mises en plomb, d’après Show Henry, (n.p.). Cet ouvrage compile des modèles de vitreries en usage dans les édifices civils et religieux.
  • [299] Cf. Annexe 37.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *